Collection de DVD : Observer le cerf, Observez le sanglier, Observer le blaireau: 15 euros le DVD port compris
Commandes : lustrat.philippe@orange.fr
Etude sur le "swarming" en Essonne
et en Seine et Marne.
Télécharger l'article en français ici !
Télécharger l'article en anglais ici !
Faune sauvage foret  Fontainebleau
Nidification du Hibou Grand-Duc en Seine et Marne
Lustrat.philippe@orange.fr
 
Maintenant que la LPO a officialisé la découverte, je peux en parler et publier des photos.
Le Hibou Grand-Duc, le plus grand rapace nocturne européen niche bien dans une carrière du sud Seine et Marne.
D’après les anciens du village, le Hibou Grand-duc a toujours été présent dans les bois environnant le village, et après de nombreuses prospections, j’ai découvert en 2019 qu’il nichait dans une carrière en activité. Sans autorisation, je ne pouvais qu’observer à l’aide de jumelles de nuit, et écouter les chants depuis l’extérieur du site.
En 2021, j’obtenais une autorisation officielle pour photographier les guêpiers et j’en profitais pour prendre quelques photos du Grand-duc depuis mon affut.
En 2022, la LPO apprenait la découverte et la publiait, moi qui préférait garder le secret afin de protéger cet oiseau du dérangement…
Impact de l'extinction de l'éclairage urbain sur les chiroptères dans le Parc naturel régional du Gâtinais
 
Depuis le 1er juin, certains villages du Gâtinais n’allument plus l’éclairage public de toute la nuit.
L’impact sur les chiroptères est extrêmement négatif. En effet j’étudie les chiroptères en installant dans un de ces villages un détecteur d’ultrasons passif, c’est-à-dire qu’il enregistre en continu l’activité des chiroptères.
4 systèmes d’enregistrement sont ainsi installés toutes les nuits.
Dès la première nuit d’extinction, l’activité des chiroptères, qui durait auparavant toute la nuit, s’arrête totalement des 23 h00, et ne reprend pas au cours de la nuit.
Les chiroptères qui sont actuellement en train d’élever leurs petits, doivent donc se déplacer plus loin pour trouver d’autres sources de nourriture, au risque de ne pas trouver assez de nourriture.
En effet, nos recherches ont démontré que plusieurs espèces de chiroptères sont tributaires de l’éclairage urbain : Les Pipistrelles communes chassent sous les lampadaires alors que les Sérotines communes chassent au contraire du dessus des lampadaires.
Quand aux Noctules communes et aux Noctules de Leisler, elles chassent très haut au-dessus des villages éclairés, les gros insectes attirés par la lumière.
Depuis le début de l’extinction de l’éclairage, les 4 colonies de chiroptères (Oreillard roux, Sérotine commune, et Pipistrelle commune) ont disparu du site où je les suivais.
Après avoir contacté la mairie, il m’a été confirmé que le Parc naturel du Gâtinais diminuait les subventions aux mairies qui n’éteignaient pas la nuit… !
Le Gatinais est une région extrêmement importante pour les Noctules communes et les Noctules de Leisler car cette région aux confins de la Seine et Marne, de l’Essonne et du Loiret abrite une population très importante de ces espèces menacées.
Il est dommage que des mesures d’extinction d’éclairage public entraine une diminution des populations de chiroptères et que le parc du Gâtinais, sensé protéger la faune s’en fasse le fer de lance, sans se soucier de l’impact écologique sur la faune sauvage…  
Les animaux sauvages de la forêt de Fontainebleau ou Photographier les animaux sauvages.
Dans toutes les librairies ou chez l'éditeur
Contact